Notes de voyage

Avec quinze autres voyageurs dont la plupart, comme moi-même, n'avait jamais vu cette région de Turquie, j'ai eu la chance de participer au voyage annuel de l'Association. L'objectif de notre voyage était la découverte, à pied, des beautés naturelles extraordinaires et du patrimoine artistique et chrétien, d'une richesse stupéfiante, que recèle cette terre étrange. Toutes les conditions se conjuguèrent pour que la découverte fût passionnante et nos espérances comblées au-delà-même de ce que nous attendions.
Ce voyage fut un succès.

La vaste culture, la personnalité attachante, la compétence et la patience de nos deux guides ont largement contribué à notre bonheur. Ils se complétaient parfaitement: le père Noël Brosseau nous faisait partager son savoir sur l'architecture et l'art byzantins et apportait la dimension spirituelle que nous attendions ; Günder Tunceli nous initiait à l'histoire turque, à l'Islam, aux réalités présentes de son pays...

Nous avons visité seulement une cinquantaine d'édifices rupestres. C'était suffisant pour acquérir une certaine connaissance des styles architecturaux et décoratifs, nous gorger de beauté, admirer la profondeur de la foi qui avait donné à des moines et artistes inconnus une si prodigieuse inspiration créatrice. Rappelons que l'Église cappadocienne était rurale et qu'on a répertorié plus de six cents églises, ermitages et monastères...

...Après un hiver anormalement long, la nature s'éveillait... Les scènes de la vie rurale et villageoise entrevues nous rappelaient souvent celles de la campagne française de notre jeunesse...

Notre groupe était sympathique, dynamique, d'une curiosité et d'un enthousiasme jamais émoussés. Nous avons vécu ensemble des péripéties cocasses, mais aussi des moments d'émotion...

Monique Vénier-Ziesel

Le texte complet figure dans le Journal de liaison No. 8.

© 2004-2011 Association des Amis de la Cappadoce
Pour toute remarque ou question, envoyez un mail à webmaster-amis-cappadoce(arobase)wanadoo(point)fr
(en remplaçant bien sûr (arobase) par @ et (point) par un point, l'adresse étant indiquée sous cette forme pour limiter les courriers non sollicités (spams)