Projets de sauvegarde

La Meryemana


Figure de Saint dans la Meryemana

En bordure du site de Göreme, l'église de la Meryemana ne se visite plus depuis 1976: le cône qui la contient, haut de 45 mètres, menace de s'effondrer.

Trois constats pour établir un diagnostic
1 - L'accès Jerphanion : Jerphanion a laissé un récit très vivant de sa montée dans ce pigeonnier, mais le passage emprunté en 1911 n'est plus praticable.
2 - La fissure transversale: une large fissure coupe en deux l'église. Jerphanion l'a photographiée: elle était large alors de 7 à 8 centimètres et n'a pas changé depuis.
L'éboulement survenu depuis 1911 n'a pas affecté l'ensemble du massif rocheux.
3 - L'érosion en pied: l'effet de sape de l'écoulement des eaux lors des crues d'orage est manifeste à l'angle sud du piton, sous-cavé sur près d'un mètre.

Le projet des Amis de la Cappadoce
1 - Arrêter l'érosion en pied en dérivant l'écoulement par un tunnel en rive droite : une solution cappadocienne qu'on retrouve au pont d'Ortahisar tout proche.
2 - Conforter la base du piton. Une fois le cours du ruisseau dérivé, la partie basse du canyon sera comblée par un remblai retenu entre deux murs en "terre armée", le mur aval large de 18 mètres entre les deux obélisques encadrant le canyon, le mur amont large de 3 mètres.

Deux accidents indépendants marquent l'histoire de la Meryemana. L'un est l'apparition de la grosse fissure transversale. L'autre, qui intéresse la falaise jusqu'à son pied, est un vaste effondrement survenu entre le passage de Jerphanion en 1911 et la visite de Restle en 1961. Une série d'opérations arrêtant l'effet de sape des eaux du ruisseau pour aboutir au confortement de la falaise est proposée. Les deux premières étapes, ici décrites, suffiront à bloquer la dégradation en cours.

L'église rouge, ou Kızıl kilise

L'église rouge, ou Kızıl kilise, située à Sivrihisar près de Güzelyurt, juste à côté d'une source, se dresse fière et solitaire depuis le VIe siècle face à la chaîne des monts Melendiz. Une route d'origine byzantine passe à proximité. Elle allait de Constantinople à Antioche.
C'est la seule église construite de cette époque encore debout en Cappadoce.

L'harmonie de ses volumes, la beauté rigoureuse de son architecture, son appareillage de pierre suscitent l'intérêt. Son plan en croix libre à abside pentagonale, son tambour octogonal portant une coupole sur trompes encore couverte de dalles en pierre en font un modèle de ce type, la seule conservée en terre byzantine. Aussi est-elle bien connue des historiens de l'art du XIXe siècle à nos jours.

Son intérêt archéologique justifie à lui seul sa sauvegarde et sa protection.

Le lieu sur lequel elle est construite faisait partie des terres patrimoniales de saint Grégoire de Nazianze, père de l'église du IVe siècle. Elle pourrait avoir été une église à dédiée à la mémoire de ce saint: dans un site splendide, la source et l'église constituent un lieu de pèlerinage que de nombreux graffitis attestent.

Aujourd'hui l'ensemble de la structure, coupole, tambour, trompes, est fragilisé par les intempéries, par les troupeaux
L'association Les amis de la Cappadoce s'est jointe au professeur Agaryilmaz de l'université d'Istanbul et à ses élèves pour la sauver de la ruine et la réhabiliter.

L'association Les amis de la Cappadoce a ouvert dès 2003 un compte spécial pour financer ce sauvetage.
Le projet de restauration a été dressé, il a été approuvé par l'Administration turque en août 2009.
En 2006, World Monuments Fund a retenu cette église sur sa liste 2008 des 100 monuments du monde à sauver. Des mécènes turcs, Koç et Kirkit, des mécènes grecs, Eliniki Etaireia, des mécènes américains grâce à World Monuments Fund, Joukowsky Family Fundation et Kaplan Fundation se sont joints aux Amis de la Cappadoce pour compléter le financement de la restauration de la coupole.
Les travaux confiés à l'entreprise Mimsan de Nevşehir sont en voie d'achèvement : l'un des objectifs de l'association est atteint (voir bulletins No. 23, No. 24, No. 25).

L'église rouge, ou Kızıl Kilise


© 2004-2011 Association des Amis de la Cappadoce
Pour toute remarque ou question, envoyez un mail à webmaster-amis-cappadoce(arobase)wanadoo(point)fr
(en remplaçant bien sûr (arobase) par @ et (point) par un point, l'adresse étant indiquée sous cette forme pour limiter les courriers non sollicités (spams)